Bienvenue dans l'anthropocène !

Publié le par Franca

Bienvenue dans l'anthropocène !

Le film "La Glace et le ciel" de Luc Jacquet sort au cinéma le 21 octobre 2015. Il raconte le parcours du climatologue Claude Lorius, parti en 1957 étudier les glaces de l’Antarctique, et qui a tenté de percer les secrets du climat …Il sera présenté en avant première à l'Institut Lumière le 30 septembre au cours d'une séance spéciale et à quelques semaines de l'ouverture de la COP21, le sommet des Nations Unies sur le changement climatique (du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris): http://www.institut-lumiere.org/actualités/avant-premiere-la-glace-et-le-ciel.html

A propos, et puisque c'est bientôt la COP21, je vais en profiter pour dire quelques mots au sujet de l'anthropocène... Je m'excuse pour cette digression.

Bienvenue dans l'anthropocène.

L’Anthropocène (source: Wikipédia) est un terme de chronologie géologique proposé pour caractériser l'époque de l'histoire de la Terre qui a débuté lorsque les activités humaines ont eu un impact global significatif sur l'écosystème terrestre. Ce terme a été popularisé à la fin du XXe siècle par le météorologue et chimiste de l'atmosphère Paul Crutzen, prix Nobel de chimie en 1995, pour désigner une nouvelle époque géologique, qui aurait débuté selon lui à la fin du XVIIIe siècle avec la révolution industrielle, et succèderait ainsi à l’Holocène. Donc avant on était dans l’Holocène !

L'Anthropocène est un concept de plus en plus utilisé dans les médias et la littérature scientifique mais toujours discuté par la communauté scientifique. L’idée que l’influence de l'homme sur le système terrestre serait devenue prédominante n’est pas nouvelle. Dès 1778, Buffon écrit dans Les Époques de la Nature : « la face entière de la Terre porte aujourd'hui l'empreinte de la puissance de l'homme »

Validation du concept : S'agissant d'un terme de géologie, la création d'un nouvel intervalle dans l'échelle des temps géologiques doit suivre un processus établi d'études et d'approbation. En Janvier 2015, 26 des 38 membres du Groupe de travail International sur l’Anthropocène publièrent un article suggérant que l'essai nucléaire du 16 Juillet 1945 aux États-Unis était la limite chronologique à retenir pour marquer le début de cette nouvelle époque.

En Mars 2015, un autre article dans Nature proposait soit 1610 soit 1964. S’il la date du début de l’anthropocène fait toujours débat, les activités humaines ayant la capacité de provoquer des modifications importantes de l'environnement terrestre sont évidentes:

  • l'agriculture intensive et la surpêche, la déforestation et les forêts artificielles
  • les industries et les transports, l'évolution de la démographie et l'urbanisation
  • la fragmentation écologique, la réduction ou destruction des habitats
  • les pollutions de l'air, des eaux et de la terre
  • l'augmentation exponentielle de la consommation et donc de l'extraction des ressources fossiles ou minérales (charbon, pétrole, gaz naturel, uranium, ...) etc …

Le débat sur les dates du début de l’anthropocène … vous suivez toujours ?

  • 1784 ? date du brevet de la machine à vapeur par James Watt, (début de la révolution industrielle)
  • 1945 ? phase II de l'Anthropocène qui voit l'augmentation accélérée de la concentration en dioxyde de carbone de l'atmosphère qui « atteint un stade critique car 60 % des services fournis par les écosystèmes terrestres sont déjà dégradés »
  • Ou le Paléolithique ? ( lorsque la maîtrise du feu et la pratique répétée du brûlis pour chasser ont fait reculer les milieux forestiers)

Deux scientifiques britanniques (Lewis et Maslin) ont récapitulé en mars 2015 les principales propositions de dates pour la base de l'Anthropocène :

  • extinction de la mégafaune pléistocène datée par les fossiles, selon les régions du monde, entre -50 000 et -10 000 ans ;
  • début de l'agriculture, marqué par l'apparition de pollens de plantes cultivées dans les sédiments et daté en moyenne à -11 000 ans mais avec une plage de variations de l'ordre de 5 000 ans ;
  • début de l'agriculture extensive, souligné par une inflexion positive des teneurs en gaz carbonique (CO2) enregistrées dans les glaces des pôles à partir d'il y a environ -8 000 ans ;
  • développement de la riziculture repéré dans ces mêmes glaces par une augmentation des teneurs en méthane (CH4) à partir d'il y a -6 500 ans ;
  • développement de sols anthropiques (liés à l’activité humaine) identifiés par la présence de niveaux localisés riches en matière organique noire entre -3 000 et -500 ans;
  • mise en contact (« collision ») entre l'Ancien et le Nouveau Monde à compter de 1492, événement qui va s'exprimer progressivement, à compter de 1610, par l'augmentation des teneurs en gaz carbonique dans l'atmosphère (enregistrée dans les glaces des pôles) ;
  • révolution industrielle marquée par l’enregistrement de cendres dans les glaces, résidus de la combustion du carbone fossile (charbon, puis hydrocarbures) qui apparaissent progressivement entre 1760 et 1880 selon les régions du monde. L’augmentation du taux de CO2 dans l’atmosphère qui en résulte est progressive avant la « Grande accélération » du milieu du XXe siècle ;
  • essais et explosions des bombes atomiques en 1945, et surtout les nombreux essais nucléaires atmosphériques des années 1950 et 1960. La radioactivité est captée et piégée dans les plantes et en particulier les arbres dont les cernes permettent une datation de l'événement (dendrochronologie). Présence de produits chimiques industriels polluants et persistants que l'on retrouve piégé dans les glaces depuis environ 1950.

La période de « Grande accélération » parait a priori plus favorable pour le choix de la base d’une possible époque de l’Anthropocène. Les indicateurs d’activité et de pollution humaine deviennent très significatifs et généralisés. Le point faible de cet indicateur est que, s’il a certes la potentialité d’affecter considérablement la vie sur Terre il laisse trop peu de recul en termes d’enregistrement sédimentaire.

Lewis et Maslin retiennent finalement l'an 1610, comme possible base d’une époque géologique de l’Anthropocène car elle marque le début d’une période inconnue jusqu’à présent sur Terre, d’homogénéisation du biote (l’ensemble des organismes vivants) terrestre appelée aussi l’échange colombien ou le « grand échange ».

"Nous avons besoin de spiritualité pour entrer dans l'anthropocène" (Dominique Bourg): Professeur à l'université de Lausanne, Dominique Bourg nourrit peu d'espoir sur notre capacité à réduire la pression humaine sur la planète.

http://www.humanite-biodiversite.fr/article/nous-avons-besoin-de-spiritualite-pour-entrer-dans-l-anthropocene

C'est une interview du 23 septembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg, journaliste au Journal de l’Environnement. Cette interview m’a bien interpelée et je vous laisse la lire sur le site "Humanité et biodiversité". Seule solution : se préparer à aborder un monde hostile, plus réduit, moins riche en ressource. La spiritualité peut nous y aider, estime le philosophe. … c'est un leurre de penser que la technologie apporte la solution à tous nos maux environnementaux. Nous sommes loin, par exemple, de pouvoir produire l’actuelle production énergétique mondiale avec du solaire et de l’éolien seuls … »

Et la suite ? … voilà :

On veut du pétrole, laissez fondr Une réponse est fournie par le géologue polonais Jan Zalasiewicz, grand spécialiste de l'Anthropocène ; il a démontré que l'impact de l'activité humaine récente serait probablement enregistré dans les sédiments du futur pendant des millions d'années, justifiant ainsi pleinement le titre d'époque pour l'Anthropocène.

Et les générations futures ? … c’est déjà nous les générations futures.

"Changeons le système, pas le climat", mobilisation autour de la COP21:

http://coalitionclimat21.org/

... Fin de la digression

Photos Manif égoïste Oxfam et Coalition Climat 21 Photos Manif égoïste Oxfam et Coalition Climat 21 Photos Manif égoïste Oxfam et Coalition Climat 21

Photos Manif égoïste Oxfam et Coalition Climat 21

Publié dans Climat et plus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :